Les critères de choix d’un avocat pour un divorce

Chaque année, ce sont près de 130 000 divorces qui sont prononcés en France. La dissolution du mariage est une décision importante qui a des répercussions non seulement sur le couple, mais aussi sur les enfants. C’est pour cela que la procédure qui en découle doit être prise en main sérieusement et nécessite l’intervention d’un avocat. Le choix de l’avocat est donc une étape incontournable à ne pas prendre à la légère.

Un avocat traitant spécifiquement du divorce

Le choix de votre avocat est primordial. Pour les cas de divorce, il est plus que nécessaire de faire appel à un avocat exerçant dans le droit de la famille et plus spécifiquement, dans le domaine du divorce. Pour trouver un avocat qui vous aidera dans cette procédure délicate, nous vous invitons à vous rendre sur notre annuaire.
En effet, vous aurez besoin d’un professionnel qui pourra vous orienter et répondre à toutes les questions que vous vous posez. Il vous aidera dans la rédaction de la convention de divorce (garde des enfants, partage des biens, pension alimentaire, etc.) et vous accompagnera dans la procédure.
Il est toutefois déconseillé d’engager un avocat issu de votre entourage pour vous représenter. En effet, il pourrait manquer d’objectivité. Le mieux est de vous en remettre au bouche-à-oreille. Il s’agit d’un moyen sûr de se mettre en contact avec des avocats traitant principalement des affaires de divorce, et d’obtenir les avis de leurs anciens clients. Vous pouvez aussi vous renseigner dans les annuaires ou visiter les sites de cabinets.

Un avocat qui correspond à vos besoins

Une fois que vous aurez choisi votre avocat, il faudra vous assurer qu’il possède les qualités requises pour répondre à vos attentes. La première entrevue sera l’occasion d’évaluer s’il vous convient.
Il est d’une part important que vous entreteniez des relations cordiales avec votre avocat. Étant celui qui vous accompagnera à chaque étape de la procédure, il est préférable que vous soyez à votre aise avec lui. Il devra d’autre part être disponible, joignable, afin que vous puissiez le contacter en cas de besoin. Et enfin, il devra être attentif et à votre écoute.
Devant se montrer proactif et s’impliquer dans votre dossier, votre avocat aura à vous informer de l’avancée de la procédure et des moindres changements et détails de celle-ci, en faisant preuve de pédagogie et de clarté dans ses explications.

La question des coûts

Abordez le sujet des coûts dès la première consultation. Les tarifs prennent souvent en considération le temps consacré au dossier, sa complexité et les frais engendrés durant la procédure. La facturation se fait soit à l’heure, soit au forfait, c’est-à-dire par dossier.
La loi exige toutefois que l’avocat conclut une convention d’honoraires avec ses clients. Ainsi, vous n’avez pas à craindre les mauvaises surprises. Vous aurez une estimation du coût des prestations que vous aurez à régler.